Réparer

qui décide ?

CARTEL - carré _Plan de travail 1.png

QUE FAIT-on de CES STATUES ?

Au regard de la nature de l’objet statue et des différentes contestations cristallisées, se pose la question du devenir du parc statuaire. Pour mieux cerner les différents futurs possibles de ces statues contestées, il est d’abord nécessaire de clarifier les enjeux relatifs à l'aménagement de l’espace public en lien avec le traitement de la mémoire de l’esclavage et de la colonisation.

Au-delà de la gestion du patrimoine public, quelques pistes sont proposées en réponse à la problématique de l’avenir des statues. Outre la conservation accompagnée d’éléments explicatifs proposée par les uns ou le retrait vers des lieux mémoriels plus neutres comme les espaces muséaux revendiqués par les autres, des
pistes alternatives sont explorées dans la modification du sens des monuments d’origine, notamment par le biais de l’art.

Partagés entre mission municipale ou consultation démocratique,
les acteurs envisagent différemment la résolution de la controverse. L’absence de méthode scientifique permettant d’uniformiser le traitement du parc statuaire discuté, oblige, pour l’instant, à traiter, au cas par cas, le devenir des monuments objets de discordes. Dépassant la question du parc statuaire, s’articule celle de la politique mémorielle liée à l’esclavage et la colonisation ; les réparations économiques et juridiques allant plus loin que l’aspect symbolique des statues présentes dans l’espace public, ouvrant davantage les enjeux de la controverse. 

 
site première page sans barrière-05.pn
déplacer.png
créer.png
Fichier 1@400x.png